l\'indigné

Documentaire - Climat : Histoire Dune Guerre Secrete

 

la photo de L'homme de demain.

 

 

 

 Il ne faut pas compter sur ceux qui ont créé les problèmes pour les résoudre. (Albert Einstein)

 

 

 

Signé par près de 180 pays en décembre 1997, le protocole de Kyoto n'a toujours pas été ratifié par les principaux pays pollueurs – notamment les États-Unis. Comment expliquer cet échec ? Coups bas, manipulations, lobbying… : récit d'une grande bataille climatique, politique et économique.

 

 

Documentaire - Climat : Histoire Dune Guerre Secrete - YouTube

 

Réalisateur : Ted Anspach & Claire Denavarre
Durée : 50 '
Année : 2003
Producteur : Doc en Stock

 

Photo

 


En décembre 1997, des milliers de personnes – journalistes, scientifiques, diplomates, ministres… – se rendent à la conférence Kyoto. L'objectif des organisateurs : obtenir un engagement sur la réduction des émissions humaines de CO2, responsable de l’effet de serre. Cinq ans après, Kyoto apparaît comme un échec. Que s'est-il réellement passé pendant cette conférence ? Quelles étaient les enjeux ? Ce film raconte les "trois guerres" qui se sont jouées à l'époque. La guerre politique tout d'abord, la guerre économique tout aussi virulente ensuite et enfin la guerre des lobbies. Une enquête édifiante qui montre comment, derrière les discours de façade, chacun fait primer ses intérêts particuliers

 

conférence,doha,le climat discours d'ouverture,françois hollande,la conférence environnementale

 

 

Climat : l’Europe dindon de la farce ? edit

 

 

18 décembre 2012

 

 

 

Au terme de deux semaines de discussion ponctuées par des séances marathon de négociations de dernière minute et au delà, la Conférence sur le climat de Doha au Qatar a finalement abouti à un accord. Certains y verront le signe que le processus amorcé de depuis Rio en 1992 ou Kyoto en 1997 continue et pourrait mener un jour à une convention internationale bien plus importante. En effet, dans la résolution finalement « adoptée » contre des objections majeures de la part de la Russie et de manière moindre de celle des Etats-Unis figure une continuation du Protocole de Kyoto jusqu’en 2020 et la perspective très vague d’un accord beaucoup plus global entre 2015 et 2020 ainsi que des mesures de compensation également peu précises pour les pays les plus pauvres victimes du changement climatique. Le problème est que les pays qui ont accepté de reprendre les obligations du protocole de Kyoto jusqu’en 2020 sont en majorité des pays européens puisqu’entretemps le Canada, la Russie et le Japon ont décidé de le quitter.

 

M.Hollande, le climat n'attend plus ! 

 
  Photo


30/12/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres